Flûte de Pan
Accueil du site > Connaître la flûte de Pan > Flûtes de Pan du monde à écouter > Le frestel médiéval

Europe

Le frestel médiéval

L’histoire revisitée

Pierre Hamon, flûtiste réputé pour ses interprétations de pièces anciennes, nous livre ici une interprétation de "Creire m’en fach" sur un frestel médiéval...

Ces flûtes ont pu avoir deux formes assez différentes...

Jordi Savall vient de publier un magnifique album de musiques d’origines diverses : "Orient-Occident II", sous-titré "Hommage à la Syrie". En ces temps particulièrement difficiles pour le peuple syrien, il a tenu a ré-affirmer, contre toutes les apparences, qu’il y a une grande fraternité des peuples méditerranéens.

Jordi Savall, à la recherche d’un antidote à l’amnésie, a imaginé et organisé un projet de musiques pour la paix, basé sur un dialogue entre Orient et Occident.
Plus loin dans son introduction, il cite Amin Maalouf : "Pour redonner à notre humanité déboussolée quelques signes d’espoir, il faut aller bien au-delà d’un dialogue des cultures et des croyances, vers un dialogue des âmes. Telle est, en ce début de XXIe siècle, la mission irremplaçable de l’art".

Bien des décideurs, de par le monde, devraient méditer cette phrase, si simple et si juste !

La troisième pièce de ce magnifique album, Creire m’en fach, est interprétée au frestel médiéval par Pierre Hamon.

Et le frestel si souvent représenté peut enfin être entendu !

MP3 - 2.9 Mo
Creire m’en fach


L’album "Orient-Occident II" est produit et édité par Alia Vox.
Depuis sa création en 1998 ALIA VOX s’est développée en tant que producteur et éditeur exclusif de tous les nouveaux enregistrements de Hespèrion XXI, La Capella Reial de Catalunya, Le Concert des Nations, Montserrat Figueras & Jordi Savall.

Vous pouvez commander cet album directement chez le producteur au prix de 18 €.

 Notez bien que vous n’y entendrez pas d’autres pièces interprétées à la flûte de Pan, mais que tous les amateurs de "musique orientale" ou de "musique ancienne" auront de quoi se réjouir... Quelques pièces sont en fait autant de petits bijoux ! 


On ne sait pas grand chose de ces flûtes médiévales... Si ce n’est qu’on en voit des représentations dans l’iconographie et la statuaire...

Les deux formes possibles du frestel...

Le frestel médiéval à fenêtre
Pour se le représenter il faut imaginer un ensemble de flûtes à bec, de longueurs différentes et sans trous de jeu, assemblées entre elles.
Ces flûtes dont les extrémités inférieures sont bouchées ont bien le timbre de la flûte de Pan où l’on entend tout particulièrement les harmoniques impaires, et pas du tout celui des flûtes à bec qui, elles, font entendre les harmoniques pairs et impairs [1]

Dans cet ensemble de flûtes à bec, les tuyaux, le plus souvent, ne sont pas cylindriques mais de section carrée, ce qui est bien plus facile à fabriquer. Cela n’a pas d’incidence particulière sur le son... Et cette forme de tuyau, même si cela peut paraître surprenant pour les néophytes, est assez commune. C’est la forme normale des grands tuyaux d’Orgues produisant les sons de flûtes, lesquels tuyaux sont construits par assemblage de simples planches de bois.

Le frestel médiéval (sans fenêtre)
On a trois exemplaires relativement bien conservés en Europe, la flûte d’Alesia, de Jorvik (Angleterre), ou celle présentée au musée de Thurgau en Suisse.

Mais des instruments ont été fabriqués reproduisant la fabrication médiévale... Et on peut maintenant voir Pierre Hamon jouer ce même morceau médiéval, ici transposé dans une autre tonalité.


Notes

[1] Pour voir une représentation visuelle (un sonagramme) du son caractéristique de la flûte de Pan, cliquez ici.

Répondre à cet article

Porte-folio - Cliquez les vignettes ci-dessous

Le fascule de 430 pages en 7 langues... La une... Le fascicule
Contact association | Plan du site | Webmestre
2009 - 2022  Association "Mille et un souffles"